23 juin 2013

L'adolescence en germination...

 J'ai eu un p'tit coup de blues vendredi. Une de ces fatigues de fin de semaine. Je suis allée sur la toile et je suis tombée sur ce billet de Tertone. Et me voilà de nouveau sur mon blog !
C'est fou ce que ce billet m'a rejoint ! 3 petits billets sont nés d'un coup !

Pardon, si dans le feu du quotidien, j'ai perdu le goût, la force
d'écrire mes billets.
J'avais pourtant été fidèle longtemps !
Mais Pffffft ! Le plaisir d'écrire n'était plus là.


J'ai perdu le fil, je me sentais de plus en plus en décalage.
Il y avait surement l'évènement dramatique de la perte
de notre fils Alexandre, et de la nécessaire période de deuil,
couplé au fait que je ne faisais plus l'école à la maison.
Tout un équilibre à réinventer !

Et puis à force de questionnements sur l'utilité de ces partages sur internet, des questions de sécurité, du nombre de blogs qui racontent tous finalement un peu la même chose, l'effet Gloss des images et des phrases lisses qui ne mettent en valeur qu'une partie du réel, ... j'ai commencé à lâcher l'écriture.

La crise est passée dans notre famille aussi
...avec le chômage de mon conjoint.
Et ce petit détail a réduit mes disponibilités en temps à peau de chagrin .
J'aimais partager sur ma pratique Montessori à la maison
 ...mais je n'y étais plus !
Nécessité de gagner sa vie oblige !  ...la "vraie vie" quoi !
Celle du quotidien que je croyais banal.
J'avais le sentiment de faire de moins en moins ce que je considérais être mon rôle : accompagner en Montessori les apprentissages
scolaires de mes enfants.
Ils étaient retournés à l'école,

la page était tournée !

Montessori n'avait plus la même place.

Yvette et Catherine m'ont demandé un coup de main pour accompagner les TP pendant les stages. C'est le seul lien que je voyais. Un énorme plaisir à chaque fois. Merci de leur confiance. Elles me donnaient de l'extérieur ce que je n'avais pas toujours à l'intérieur. Ou du moins, que je ne voyais plus.
Pour moi c'était le désert !

Et comme souvent, le cadeau est venu de mes enfants :

Mon ainée l'an dernier a voulu faire sa première année en dimanches.
"Je suis suffisamment grande pour voir cela de l'autre coté".
16 ans qui ne doute pas que la vie est devant elle !
J'ai donc accompagné ce nouveau mouvement, qui m'a fait un choc !
...et si ce que j'avais semé germait plus loin que prévu ?


Je l'ai vu répondre à ceux qui l’interrogeaient sur sa motivation :
"Non, ce n'est pas pour moi, c'est pour comprendre - mieux - les enfants !".

Ai-je bien compris ? Ma fille ainée se prépare avec sérieux à être adulte.
Ciel, on a beau s'y préparer, ...puisque c'est l'autonomie est le but de l'éducation que l'on donne,
mais quand cela arrive c'est fort d'émotion !
Vous aussi, la vie, en bonne Montessorienne,
vous donnera l'autocorrection !

Je l'ai accompagnée. A coté, j'ai observé son regard
sur le matériel qu'elle connaissait en partie pourtant.
Pendant toute ma formation, j'ai entendu Yvette dire :
"Non, n'écrivez pas, regardez,
cela suffit, puisque vous aurez les polycopiés !"
J'ai vu ma fille observer méticuleusement
les gestes de chaque présentation
et instinctivement, ne pas prendre de notes !

Au TP du mois de décembre, elle a réussi a faire pratiquement toute la feuille.
"...elle connait déjà vous me direz !"
Mais non ! J'ai commencé avec elle, à 7 ans !

Cette année rebelote ! Ma seconde fille m'a demandé la même chose !
et je l'ai accompagnée, elle aussi.

Voilà, juste pour vous donner confiance !
Passer du temps de qualité à écouter et à vivre des choses ensemble,
c'est créer cette ambiance où l'on dit à l'enfant, ou l'ado. :
"Tu es précieux pour moi, et je t'aime."

Un dernier petit détail pour vous donner courage :
Ma grande est dyslexique. (Merci la méthode globale !)
L'an dernier, les profs avaient envisagé une orientation en pro.
Mais en fin d'année dernière, au moment des inscriptions, ma grande l'a dit haut et fort :
elle voulait passer en 2nde générale.
  
Nous lui avons fait confiance.Un peu inquiets.
Nous avons pris rendez-vous au CIO.
La conseillère d'orientation avait dit :
"Votre fille a un tempérament étonnant,
elle est très déterminée, il faut lui donner sa chance !"

Déterminée ?
Oui, je suis au courant !
 l'école à la maison n'avait pas été un long fleuve tranquille !
Croyez-moi !

Cette année en seconde, elle a beaucoup travaillé,
grâce à sa capacité à s'auto-motiver.
Elle passe ... en première S.
Elle est ravie !

3 commentaires:

R.Eve a dit…

Merci pour vos blogs qui sont vraiment une source de motivation pour moi!
J'ai une question qui n'a pas vraiment de rapport mais en lisant un de vos anciens post sur l'autre blog j'ai vu que vous parliez de livres écrits par Maria Montessori pour aider l'enfant à devenir acteur de sa foi.
J'aimerai énormément les lire, pourriez-vous me donner les titres svp?
Merci!

Anonyme a dit…

Bravo à ta grande pour son courage et sa persévérance concernant son parcours scolaire. Elle ira loin avec une telle détermination.

Tu as su montrer le chemin lors de toutes les épreuves de la vie que vous avez traversées. Tu as toujours respecté tes enfants et tu leur a transmis des valeurs solides. Tu es un exemple pour les gens qui te côtoient et je ne suis pas surprise que tes filles souhaitent elles aussi suivre la formation Montessori.

Merci à toi de retrouver un peu de temps pour tes blogs. C'est une excellente source de motivation pour nous, tes lecteurs.

Sylvie

Olivier Galiere a dit…

ma chère florence, comme je te comprends !! comme je partage ce trouble et ces questions qui t'ont dérangées..
Le Seigneur est bon .. car il ne laisse rien se perdre .. ton énergie et ta force porteront et portent déjà leurs fruits .. je me réjouie avec toi !!!
Je garde dans mon coeur et ma mémoire votre accueil et ta gentillesse !!!
rien n'a été vain ... sois en sure !!
Que Dieu te garde te comble de ses biens et de sa Paix ....
julie